Verrue plantaire, les informations utiles

La verrue plantaire est une excroissance du tissu épidermique qui se situe au niveau du pied. Bien que bénigne, elle est très contagieuse et parfois douloureuse. Une verrue plantaire douloureuse nécessite d’être traitée.

Cause de la verrue plantaire

L'infection se produit généralement à partir de surfaces de marche humides comme les douches ou les piscines. Le germe peut survivre plusieurs mois sans hôte, ce qui le rend hautement contagieux pour les personnes qui ont l'habitude de porter des chaussures et qui entrent en contact avec celui-ci.

La verrue plantaire est causée par une contagion du virus papillome humain des types 1, 2, 4, ou 63. Ces types sont classés comme des cas cliniques. Le virus attaque la peau compromise directement, en entrant par des coupures, de minuscules abrasions, éventuellement dans la couche cornée. Après infection, la verrue plantaire peuvent rester invisible pendant plusieurs semaines, voire des mois. A cause de la pression sur la plante du pied, la verrue plantaire est poussée vers l'intérieur et une couche de peau dure peut se former sur celle-ci.

Diagnostic, est-ce une verrue ou non?

Une verrue plantaire est une petite lésion qui apparaît sur la plante du pied et ressemble typiquement à un chou-fleur, avec de petits points noirs dans le centre, ce qui peut donner une verrue plantaire noire. Un saignement peut se produire lorsque ceux-ci sont griffés. Elle peut être douloureuse lorsque l’on est debout ou que l’on marche.

Les verrues plantaires sont souvent similaires à des durillons ou à des cors, mais peuvent être différenciés par l'observation attentive des stries cutanées. Les pieds sont couverts de vergetures, qui s'apparentent à des empreintes digitales sur les pieds. Les stries de la peau font le tour de la verrue plantaire, si la lésion n'est pas une verrue plantaire, les cellules ne sont pas modifiées et les stries continuent à travers la couche supérieure de la peau. Les verrues plantaires ont tendances à être douloureuses sur l'application de pression de part et d'autre de la lésion plutôt que la pression directe, contrairement aux callosités (qui tendent à être douloureux à la pression directe à la place).

Prévention, comment ne pas avoir à enlever une verrue plantaire

Le meilleur moyen de prévention semble être de simplement marcher pieds nus autant que possible, développant ainsi une épaisseur de protection de la peau sur la plante des pieds ainsi que de les exposer à la friction qui dissipe ou tue le virus. Parce que les verrues plantaires sont incubées par les chaussures et sont transmises par contact avec les surfaces de marche humides.

Elles peuvent être évitées en restant nu-pieds après avoir marché dans les lieux publics tels que les douches ou les vestiaires collectifs jusqu'à ce que les pieds ont eu le temps de sécher et éliminer le virus, ou en portant des tongues, sandales. Ne pas partager les chaussures et les chaussettes, et éviter le contact direct avec des verrues sur d'autres parties du corps ou sur d'autres personnes. Nous développons une immunité avec l'âge, l'infection est moins fréquente chez les adultes que les enfants.

Comme toutes les verrues sont contagieuses, des précautions doivent être prises pour éviter leur propagation. Il est recommandé que les enfants ayant une verrue plantaire :

Comment soigner une verrue plantaire ?

La plupart des traitements consistent à enlever les tissus atteints. Ils existent des traitements physiques et des traitements chimiques. Toutes ces méthodes sont réalisables sur conseils d'un dermatologue.

Les traitements physiques

Le plus connu de tous est surement le traitement à l'azote liquide. Il s'agit en fait de cryothérapie. On applique un liquide froid ( -196 °C ) sur la verrue plantaire qui se retrouve congelée. Celle-ci se détache ensuite de façon spontanée. Cette méthode bien qu'efficace, peut s'avérer douloureuse dans le cas des verrues plantaires.

Le laser CO2 peut également traiter les verrues plantaires. Normalement utilisé en chirurgie endoscopique, cet instrument est réservé aux verrues les plus étendues. Ce traitement coûteux est efficace, mais nécessite une anesthésie.

L’électrocoagulation donne aussi de bons résultats, mais cette méthode n'est presque plus utilisée. En effet, elle laisse de petites cicatrices peu esthétiques.

Les traitements chimiques

On agit alors directement sur les tissus constituant la verrue plantaire. La solution de kératolytiques est la méthode chimique la plus employée. Mais il faudra bien veiller à protéger les parties saines avec un vernis incolore. En effet, ce produit agit par brûlure chimique des constituants de la verrue. Cette méthode est plutôt efficace sur les verrues plantaires planes ou les verrues en mosaiques.

Des injections intrinsèques de bléomycine peuvent également être réalisées par un médecin. La verrue plantaire se nécrose alors rapidement, mais encore une fois il faut protéger la peau environnante.

Et enfin, le crayon au nitrate d'argent qui semble efficace en application locale contre les petites verrues.

Remèdes : homéopathie, citron, huile et autres remèdes de grand-mères

Il existe des remèdes moins conventionnels à l’efficacité variable contre les verrues plantaires.

Selon les croyances populaires, l'application de pomme de terre semble donner de bons résultats sur la verrue plantaire. En effet, le tubercule contiendrait un principe actif en faible quantité.

Une autre méthode qui consiste à utiliser un citron préalablement trempé dans du vinaigre blanc durant 48 h est très populaire dans les campagnes. On peut penser que l'acidité du mélange agit sur les couches de kératine de la verrue.

Bien sûr ses méthodes sont à utiliser avec précautions surtout si la verrue est située dans un endroit délicat.